L’ébourgeonnage

Une fois la période de l’hiver passée, la nature reprend ses droits avec le début du printemps et les premiers bourgeons commencent à apparaître sur les vignes.

Effectué à la main, généralement de mi-avril à fin mai, l’ébourgeonnage a pour but d’éliminer les jeunes pousses superflues (double et triple bourres, gourmands, ou pousses) afin de favoriser les rameaux fructifères.

Afin de réguler les rendements, un viticulteur peut également déterminer un nombre de départ de rameaux par pied et ébourgeonner en fonction de ses objectifs. On parle alors d’ébourgeonnage fructifère.

Le liage

Le liage est l’opération qui suit la taille et s’effectue de février à mars-avril.

À l’aide d’une pince spéciale et de fils, une partie des brins de taille, plus spécifiquement les sarments porteurs de bourgeons, sont liées (attachées) à des fils de fer.

Avantages

Ce procédé a de multiples avantages : il permet de diriger la croissance de la vigne (afin d’éviter une pousse anarchique de la vigne), de la maintenir, et plus tard de soutenir les futures grappes de raisins.

De plus, les plants sont ainsi plus aérés, et bénéficient d’un meilleur ensoleillement global.