L’amendement (nourrir les sols)

Afin de conserver une qualité optimale de vigne et de grains, il est indispensable de nourrir correctement les sols des vignes. Des compléments y sont ajoutés afin de pallier aux carences ou excès de matériaux.

Problèmes de sols rencontrés

Les problèmes rencontrés se divisent en 3 principales catégories :

La structure du sol peut être trop lourde (dense) ou trop légère. Un sol trop dense peut entraîner une mauvaise irrigation, ainsi qu’une mauvaise propagation des racines. Au contraire un sol trop léger peut participer à l’érosion des sols et la baisses des organismes courant, tels que les verre de terre.

L’acidité du sol (pH) peut être trop élevée ou trop basse (alcalin). Trop d’acidité peut favoriser la toxicité du sol (via certains métaux rendus plus solubles), une perte des matières organiques, et un faible accès aux minéraux. Quant-à lui, un sol trop basique sera rendu moins perméable, ce qui entraîne une moins bonne rétention d’eau et un assèchement des plantes.

De l’agriculture trop intensive peut déboucher sur une terre pauvre en nutriments, tels que l’azote, le bore, le phosphore, le potassium ou encore le magnésium. Cela provoque des perturbations dans la photosynthèse, la fructification, la fermentation alcoolique, et affaiblit les résistances des plants en général face au climat et aux maladies. À l’opposé, une terre trop riche peut avoir pour conséquence une sensibilité accrue à la pourriture, un rendement excessif, une fermentation alcoolique très rapide, des vins dilués, ou un manque de couleur.

Heureusement, de nombreuses solutions ont été trouvées au cours des siècles afin de résoudre l’ensemble de ces problèmes. Elles consistent à rajouter des amendements, soit organiques, soit minéraux aux sols.

Solutions : différents compléments

Amendements organiques

Parmi les amendements organiques, on retrouve les écorces d’arbres, la tourbe, l’argile qui permettent de limiter l’érosion et d’améliorer la rétention d’eau.

Du compost ou du fumiers permettront de ressourcer la terre en matières organiques et ainsi améliorer sa fertilité, notamment de l’azote.

D’autres matières moins communes peuvent également être utilisées, telles que de la corne broyée, ou encore du sang séché.

Amendements minéraux

Parmi les amendements minéraux, du sable peut être ajouté afin de d’alléger les sols.

La chaux et certains de ses dérivés, la craie, et la cendre de bois permettent de rendre les sols moins acides ou neutres.

Si le sol n’est pas assez acide, le nitrate d’ammonium, le sulfate d’ammonium, le sulfate de fer ou encore l’urée permettent de corriger ce défaut.

Le gypse peut également être utilisé afin de fournir du soufre.

Enfin, des sarments broyés, de la cendre de bois, ou des écorces peuvent être utilisés pour renforcer les sols sur de multiples aspects.

Conclusion

L’équilibre et l’entretien des sols sont donc difficiles à atteindre, et sont le secret d’un champagne réussi.