La plantation

Plantation et entretien des vignes

La plantation et l’entretien des vignes est une étape essentielle dans la production de champagne. La gestion de la santé des vignes, leur entretien et leur renouvellement permet de conserver un vignoble homogène en âge et en cépage, et ainsi garantir la qualité des vins.

Longévité de la vigne

Un plant de vigne est un arbuste qui possède une forte longévité : il vit en moyenne entre 30 et 50 ans, mais il existe encore des nos jours des pieds de vieilles vignes ayant été plantés dans les années 1800.Par exemple, la maison Bollinger produit une cuvée Vieilles Vignes Françaises à partir d’un vignoble épargné par le phylloxéra dont certains pieds ont plus de 200 ans.

L’âge d’une vigne va influencer la qualité et la quantité des raisins récoltés, mais également la quantité de sucre qu’ils contiennent.

Arrachage

Avant de replanter, le vigneron procède à l’arrachage des pieds considérés comme “morts” : ce qui ne produisent plus suffisamment de raisins, ou dont les qualités ne sont plus celles attendues.

Analyse et repos de la terre

Avant de commencer la plantation, des analyses de sol sont faites, notamment en cas de remplacement de vignes. On y analyse par exemple les taux de matières organiques, le pH et la présence d’autres éléments utiles tels que des minéraux. Cela permet de savoir si la terre est (toujours) propice à accueillir des vignes, et éventuellement y rajouter les éléments manquants, voir envisager une période de repos sans culture.

Type de cépage

Plusieurs facteurs vont rentrer en compte lors du choix de la vigne à planter : le climat (précipitations), l’exposition (ensoleillement) et la nature du sol, mais également la probabilité des maladies de vigne.

Le type de sol va également entrer en compte, qu’il soit compacte ou calcaire, et pourra nécessiter des ajustements. La majeure partie du temps, les terroirs sont implantés sur les coteaux : cela permet de favoriser l’exposition mais également l’irrigation des plants.

Greffages et maladies

Afin de contrer les maladies et certains environnements trop, la grande majorité des vignes est greffée : Une bouture de vigne de qualité est ajoutée sur un pied robuste.

L’une des maladies les plus répandue est le phylloxéra de la vigne, une sorte de puceron qui peu à la fois contaminer la vigne, mais également la endommager les récoltes.

La feuille de vigne jaunie et se recouvre progressivement de petites protubérances. Les racines sont également attaquées, ce qui peut entraîner la mort de la vigne en moins de 3 ans.

Densité de plantation

Avant de procéder au plantage, le viticulteur doit également penser à la densité de plantation qui représente l’espacement entre les pieds, mais également entre les rangées de vignes.

Un indicateur commun est le nombre de pieds de vigne par hectare, qui en Champagne est d’environ 8000 pieds à l’hectare.

Cette densité permet d’une part de limiter la concurrence entre les plants, qui verraient alors leurs qualités réduire (arômes, tanins, etc.) mais aussi de limiter la propagation des maladies.

Période de plantation

Il existe différentes périodes de plantation. Le vigneron peut choisir de planter à partir de novembre, ce qui correspond à la fois à la fin des opérations usuelles (vendanges, entretiens) et à l’entrée de la vigne en état de repos végétatif.

Il peut également choisir de planter à la fin du printemps, jusqu’en mai, afin d’éviter que les plants soient endommagés par des gels tardifs.

Nous renouvelons nos vignes régulièrement pour avoir un vignoble sain et en parfait état. Nous appliquons une période de repos d’un an sur chaque parcelle replantée.

Durée avant récolte

Une fois la vigne bien implantée, une période de repos est nécessaire au jeune plant avant de commencer à donner. Nous respectons une période de 3 ans avant de commencer les récoltes. 

Surface plantée

Le vignoble champenois couvre un peu plus de 34000Ha.